Outils pour utilisateurs

Outils du site


Acasis

ACASIS : Alerte aux Canicules Au Sahel et à leurs Impacts sur la Santé

Ce projet est financé par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR) sous le numéro ANR-13-SENV-0007-01.

                             Janvier 2014 - Décembre 2018

Ce projet est coordonné par Serge Janicot (IRD)

Partenaires

Cliquer ci-dessous pour visualiser l'intégralité du projet (en anglais) & le résumé exécutif (en français)

acasis.pdf acasis-resexec.pdf

Plaquette du projet

plaquette_acasis.pdf

Résumé du projet

While the heat wave impacts on public health have been widely addressed in developed countries especially after the intense event over West Europe during summer 2003, no effort has been made to detect them and evaluate their impacts in least developed countries, and especially Africa, where climate is warmer and adaptation capacities are low. Over West Africa preliminary interviews, climate and epidemiologic analyses show however that this problem is emerging and climate projections indicate that such events should increase in frequency and intensity in the coming decades. However these climate models display important temperature and radiative biases over this region, which must be reduced to provide robust information on the future evolution of heat waves.

Starting from this context, the main objective of ACASIS is to set-up a pre-operational heat wave warning system over West Africa tailored to health risks of the population living in this region. This is a demonstration project focused on Senegal and Burkina where national weather services have already started developing products dedicated to weather/climate and health relationships, and where several health and demographic observatories have been operating for up to several decades. Based on qualified meteorological, climate and demographic data bases, firstly, the dynamics of the heat wave events and their atmospheric patterns will be determined, as well as their evolution over the last decades. Their predictability at short and medium ranges will be evaluated on ensembles of multi-models forecasts outputs. On a longer time scale, control simulations and climate scenarios of the CMIP5/AR5 (5th phase of the Coupled Model Intercomparison Project the results of which are synthesised in the IPCC Assessment Report) database will be analysed and the simulated future evolution and associated uncertainty of these events will be evaluated. More precisely the processes at the origin of model radiative biases will be examined and reduced as much as possible. In parallel, epidemiologic studies associated with interviews will be conducted in the health and demographic sites in Senegal and Burkina in order to evaluate the physiologic and social vulnerability of the African population to high temperature extremes. It will allow to define tailored bio-meteorological indicators to be used in the warning system. From these outcomes and by implementing downscaling to link the synoptic scale of the heat waves to local bio-meteorological indicators, we will set-up a demonstration warning system on a “testbed” platform named MISVA, already implemented as the result of a prior collaboration between Meteo-France, OMP and ANACIM, the meteorological agency of Senegal. Based on the interviews, and with the setting of several workshops with stakeholders and public institutions, we will be able to provide specific recommendations associated to these warnings. An implementation in the Meteo-France operational system at the end of the project or after might be possible.

To carry on this project, a pluri-disciplinary consortium has been set-up gathering climatologists, physical processes specialists, meteorologists, biostatisticians, demographers, socio-economists, epidemiologists, geographers, and operational meteorological agencies. It will work through a close collaboration between French and African teams where young African researchers will be highly involved.

Structure

Calendrier

Note: Le projet, initialement prévu sur 4 ans, a été prolongé jusqu'au 31 Décembre 2018.

Réunion de lancement (Paris, 15-16 Avril 2014)

Réunion de mi-parcours (Paris, 7-8 Juin 2016)

Colloque de clôture (Saint Louis, Sénégal, 9-11 Octobre 2018)

Atelier de restitution (Ouagadougou, Burkina, 6 Décembre 2018)

Rapports d'avancement

Atelier avec les décideurs institutionnels du Sénégal (Dakar, 18-19 novembre 2014)

Atelier avec les décideurs institutionnels du Burkina-Faso (Ouagadougou, 15-16 avril 2015)

Journée ANACIM & Médecin chefs de districts (Louga, 16 juillet 2016)

Visite DGM @ ANACIM (Dakar, 16-28 mai 2016)

Revue de Presse

Communication institutionnelle

Prévision saisonnière pour le printemps 2016

Posté le 15 Février 2016. Un schéma statistique de prévision saisonnière des caractéristiques des vagues de chaleur en Afrique au nord de l'équateur (3°N-25°N/25°W-36°E) a été élaboré pour chaque printemps (Mars-Juin) en utilisant comme prédicteurs 4 indicateurs de température de surface océanique (Décembre-Février). Ce schéma a été construit sur la période 1961-2014. Il s'applique individuellement à 90 stations en termes de moyenne des températures maximales quotidiennes, moyenne des températures minimales quotidiennes, nombre de jours avec une température maximale supérieure à 35°C, nombre de jours avec une température minimale supérieure à 20°C, durée moyenne des séquences de jours consécutifs où la température maximale est supérieure au percentile 90% et la température minimale supérieure au percentile 90%. Ce travail est tiré de l'article actuellement en révision pour Journal of Geophysical Research “Trends of mean temperatures and warm extremes in Northern tropical Africa (1961-2014)” par V. Moron, B. Oueslati, B. Pohl, S. Rome et S. Janicot.

Une première prévision est proposée ici en prenant en compte les 4 prédicteurs sur Décembre-Janvier. Elle sera actualisée début Mars en intégrant les données des prédicteurs de Février. Globalement tous les indices indiquent une saison de printemps 2016 extrêmement chaude qui correspond bien souvent à la prévision la plus chaude jamais réalisée depuis 1961. On peut donc s'attendre à des vagues de chaleur exceptionnelles sur une grande partie du domaine. Ceci s'explique par la combinaison de la tendance positive des températures associée au réchauffement global et du très fort évènement El Niño en cours actuellement. Plus de détails sont données dans la Note du 5 Février 2016.

Attention: cette prévision statistique est à prendre en compte avec les précautions d'usage et n'engage que les auteurs de ce travail.

Posté le 18 Février 2016. Communiqué de presse & prévision saisonnière de l'ANACIM pour le Sénégal. Ce message est cohérent avec la prévision statistique postée le 15 Février.

Posté le 19 Février 2016. Prévision saisonnière avec le modèle ARPEGE-CLIMAT du CNRM/Météo-France. Cette prévision est cohérente avec la prévision statistique postée le 15 Février. Attention: elle doit être prise en compte avec précaution compte tenu des capacités prédictives limitées du système à ces échéances sur la région d'étude.

Posté le 7 Mars 2016. La prévision saisonnière statistique actualisée incluant les prédicteurs océaniques sur Décembre-Février confirme la prévision postée le 15 Février (cf plus haut).

Prévision saisonnière pour le printemps 2017

Posté le 23 Février 2017. prévision saisonnière statistique du CEREGE (V. Moron) Prévision saisonnière ARPEGE-CLIMAT du CNRM/Météo-France (L. Batté).

Prévision saisonnière pour le printemps 2018

Posté le 28 Février 2018. prévision saisonnière statistique 2018 du CEREGE (V. Moron) Prévision saisonnière ARPEGE-CLIMAT 2018 du CNRM/Météo-France (L. Batté).

Articles publiés

Documents internes produits

Briefings hebdomadaires produits

Recrutements

Ressources documentaires

Actualités

Les enquêtes de vulnérabilité aux vagues de chaleur ont démarré ce 27 Mars 2017 sur les sites de Niakhar (Sénégal) et de Ouagadougou (Burkina). Elles devraient durer au plus 3 mois.

Canicule à Nioro-du-Sahel (article du 21 mai2016) aperçu_de_nioro-du-sahel_-_la_vague_de_chaleur_e_crase_la_vie_-_essonne-sahel_.pdf

Avril 2016 : le mois d'Avril le plus chaud depuis le début des relevés thermométriques.

Episode de canicule au Sénégal (21 Avril 2016) http://www.senxibar.com/Canicule-a-Matam-Les-personnes-agees-souffrent-de-la-forte-temperature-affichant-45_a35294.html

Et dans le Sahara algérien http://reporterre.net/Toujours-plus-chaud-le-Sahara-algerien-souffre-du-changement-climatique

Episode de canicule au Sénégal (15 Mai 2015) et alerte météo de l'ANACIM http://www.seneweb.com/news/Politique/video-reportage-tambacounda-sous-une-for_n_155088.html http://www.xibartamba.com/spip.php?article2240 http://www.rts.sn/articles-de-presse/environnement/72-heures-de-forte-canicule-la-chaleur-va-persister-jusqua-jeudi-anacim.html

Le Centre de Recherche en Santé de Nouna (CRSN) a le plaisir d'annoncer la relance de ses journées scientifiques qui se tiendront du 30 Juillet au 1er Août 2015. Au Menu: colloques, tables rondes, communications orales, présentations de poster, stands (exposition de productions scientifiques,etc). info: www.crsn-nouna.bf https://www.facebook.com/pages/Centre-de-Recherche-en-Sant%C3%A9-de-Nouna-CRSN/257802410964436 Présentation du projet ACASIS par Eric Diboulo acasis_diboulo_final.pptx

Le GIS Climat-Environnement-Société vous convie à participer à la conférence internationale “Changement climatique et santé” qui se tiendra les 2 et 3 octobre 2014 à Paris-Meudon. Cette conférence sera suivie d'un atelier international, organisé par Serge Morand, intitulé “Changement climatique, santé et maladies infectieuses : vers une approche éco systémique” qui se tiendra le vendredi après-midi. cc-sante.pdf . Les présentations sont disponibles à l'adresse: http://www.gisclimat.fr/bilan-de-la-conférence-internationale-changement-climatique-et-santé

Avril 2014 : le cinquième mois d'Avril le plus chaud depuis le début des relevés thermométriques. avril2014b.pdf

Organisation des 3èmes journées scientifiques de Nouna (20-22 novembre 2014) sur le thème de « Recherche pour la santé : quelles stratégies pour une meilleure implication des décideurs politiques dans le financement et l’utilisation des résultats de la recherche ? ». french_call.doc Dernières nouvelles: Annulé pour cause d'Ebola.

Vous trouverez à l'adresse http://www.wcrp-climate.org/index.php/ictp2014-about le contenu très intéressant de l'école d'été de l'ICTP (Trieste) sur “Attribution et prévision des évènements extrêmes” qui s'est déroulée en juillet 2014.

acasis.txt · Dernière modification: 2019/03/06 19:40 par sjanicot